Découvrez la magnifique cathédrale Sainte-Croix à Barcelone

Découvrez la magnifique cathédrale Sainte-Croix à Barcelone
0 Flares Twitter 0 Facebook 0 Google+ 0 Email -- Pin It Share 0 0 Flares ×

Surnommée Seu par les Catalans, la cathédrale de la Santa Creu i Santa Eulàlia abrite l’archevêché de Barcelone.

Son style gothique est remarquable et sa flèche de 80 mètres de hauteur surplombe la ville avec une élégance raffinée.

C’est un véritable trésor architectural, comprenant de nombreuses chapelles et un chœur somptueux. Durant la visite, vous pourrez vous plonger dans les nombreuses légendes que le lieu abrite depuis des siècles.

Au commencement, l’Empire romain

La cathédrale Sainte-Croix est construite sur un édifice roman, bâti à partir d’une église wisigoth, elle-même érigée sur une basilique paléochrétienne datant de l’Empire romain.

Des vestiges de cette première construction de l’Antiquité tardive sont encore visibles dans le sous-sol de la cathédrale, au musée d’histoire de Barcelone. Au cours des siècles, elle a subi de nombreuses modifications pour devenir le monument merveilleux qu’elle est aujourd’hui.

Le style gothique, dans toute sa splendeur

S’il est une cathédrale qui pourrait parfaitement illustrer le style gothique, c’est elle : son agencement en forme de croix, avec un déambulatoire et trois nefs en font un monument typique de ce mouvement architectural.

Elle abrite un cloître construit entre le XIVe et le XVe siècle qui comporte un magnifique jardin de magnolias et de palmiers. Des vitraux agrémentent les nombreuses chapelles disposées de part et d’autre du chœur dont le mobilier en bois est une œuvre d’art à part entière.

L’hommage poignant à sainte Eulalie

Si la cathédrale est dédiée depuis toujours à la Sainte-Croix, sur laquelle Jésus-Christ aurait été crucifié, elle représente aussi l’adoration pour sainte Eulalie, martyre et patronne de la ville de Barcelone.

C’est pourquoi vous pourrez rencontrer treize oies, dans le cloître de la cathédrale en référence à la jeune gardienne d’oies sacrifiée à treize ans. Les restes de sainte Eulalie ont été transportés dans la crypte de la cathédrale en 1339.

Un chœur de marbre et de bois

Terminé en 1564, le chœur est orné de nombreux bas-reliefs en marbre évoquant les nombreuses persécutions faites à sainte Eulalie : le jugement, la flagellation ou encore la crucifixion.

Réalisés en marbre de Carrare au cours du XIe siècle, ce sont des témoignages précieux de la religion chrétienne.

Des arcades sculptées dans du chêne rappellent aux visiteurs la présence des prophètes dans l’Ancien Testament et la chaire de forme prismatique donne à l’ensemble un aspect solennel et somptueux.

Une crypte dans le style roman

Il est assez inhabituel de pouvoir visiter une crypte dans un édifice gothique.

C’est pourtant le cas à Barcelone, avec cette partie voûtée, située sous le chœur et qui renferme la tombe de sainte Eulalie.

Ses douze arches se rejoignent vers une clef de voûte centrale représentant la Vierge Marie tenant dans ses bras l’enfant Jésus.

Des chapiteaux corinthiens décorés à la feuille d’or surmontent huit colonnes de styles différents sur lesquelles est déposé le tombeau d’albâtre.

Classée comme bien d’intérêt culturel depuis 1929

Les Barcelonais vouent une adoration sans limite à leur cathédrale et l’ont inscrite depuis longtemps sur la liste de leur patrimoine, afin d’en assurer la protection.

Gardienne de secrets riches et variés, elle permet de parcourir huit siècles d’histoire pendant une visite jalonnée de merveilles composées de matières parmi les plus anciennes et les plus nobles.

0 Flares Twitter 0 Facebook 0 Google+ 0 Email -- Pin It Share 0 0 Flares ×

Laisser un commentaire